La Belgique, plus que jamais leader européen en matière de recyclage

Lundi 8 mai 2017 — Avec un taux de recyclage des emballages ménagers de 87,4% en 2016, la Belgique confirme plus que jamais son statut de leader européen dans ce secteur. Mais Fost Plus, en charge du système belge, ne compte pas s’arrêter là. L’organisme poursuit son travail en matière d’élargissement de la collecte des emballages plastiques et renforce son implication dans la lutte contre les déchets sauvages. Des avancées significatives ont ainsi été réalisées en 2016 dans ces deux dossiers et des décisions importantes concernant leur évolution devront être prises cette année. Enfin, le tri hors domicile a également continué à faire l’objet d’une attention toute particulière. 

Les chiffres qui font de 2016 un grand cru

Avec 87,4% de taux de recyclage des emballages ménagers, le système belge atteint des sommets inégalés. Fost Plus se félicite par ailleurs du taux de valorisation qui s’élève, quant à lui, à 90% pour l’année 2016. Ces chiffres confirment plus que jamais le statut de leader européen de la Belgique dans ce secteur.

En ce qui concerne les coûts opérationnels liés à la collecte sélective et au recyclage, ceux-ci ont augmenté en 2016 en raison, notamment, des moyens supplémentaires libérés dans le cadre de la lutte contre les déchets sauvages.

Enfin, une légère baisse de 1,3% est à noter concernant les recettes issues de la vente de matériaux, celles-ci passant de 60,4 millions d’euros à 59,6 millions. Cette baisse est attribuée principalement à la diminution des revenus générés par le PET. Les prix pour les PET recyclés ont en effet atteint un niveau historiquement bas, entre autres en raison de la faiblesse persistante des prix du pétrole.

« Nous nous réjouissons évidemment des excellents résultats obtenus en 2016 mais nous ne comptons pas en rester là. C’est pourquoi nous avons décidé de lancer une étude stratégique sur le système de collecte, de tri et de recyclage des déchets d’emballages ménagers. Celle-ci doit déboucher sur un plan d’actions réaliste permettant d’améliorer encore notre système. », déclare William Vermeir, managing director de Fost Plus.

Des résultats prometteurs pour les projets-tests relatifs à l’élargissement de la collecte de plastiques

En 2016, Fost Plus a lancé une série de projets-tests pour une collecte élargie des emballages en plastique. Dans six communes belges, le traditionnel sac bleu a été remplacé par un sac mauve pouvant contenir une gamme élargie d’emballages en plastique. En fonction du scénario considéré, de nouveaux plastiques rigides - comme des pots de yaourts -, ainsi que des plastiques souples,    – principalement des films et des sacs– sont venus s’ajouter. Au final, ce sont entre 1,5 et 5,5 kg de matériel d’emballages supplémentaires par habitant qui ont pu ainsi être collectés en 2016.

Fost Plus se réjouit de l’accueil enthousiaste qui a été réservé à ce projet novateur par les habitants des communes concernées. Il ressort que l’aspect environnemental est la principale raison ayant motivé leur implication dans ce projet.

Les projets-tests ont mis en lumière la nécessité de procéder à des investissements importants dans les centres de tri, dans la perspective d’une application à l’ensemble du territoire belge. Des efforts devront en outre absolument être réalisés en matière d’efficacité, de qualité et de rapidité.

Fost Plus insiste également sur le fait qu’un élargissement réussi dépend du recyclage final réalisé. En effet, tous les plastiques collectés ne bénéficient pas encore d’applications permettant leur recyclage. Il convient donc, dans un premier temps, d’identifier les plastiques qu’il est judicieux de trier tout en continuant à investir dans la recherche et le développement, permettant à terme un recyclage plus exhaustif.

Fin 2016, Fost Plus a lancé une étude environnementale et économique qui permettra de choisir, avec toutes les parties concernées, le meilleur scénario possible. Quel que soit le scénario retenu, Fost Plus plaide pour un système avec un message de tri unique pour toute la Belgique, qui soit aussi favorable que possible pour l’environnement, tout en restant économique pour le citoyen qui contribue au financement du système.  

La propreté publique, l’enjeu de tous

Au cours de l’année écoulée, Fost Plus a conclu des accords ambitieux avec Bruxelles, la Flandre et la Wallonie afin de lutter efficacement contre la problématique des déchets sauvages. Deux structures ont ainsi été créées, Mooimakers – anciennement Indevuilbak –  en Flandre et Be WaPP en Wallonie. En région bruxelloise nous avons développé le même genre de collaboration.

Mooimakers et Be WaPP travaillent en étroite coopération avec les communes, qu’elles soutiennent dans la mise en œuvre d’une politique de propreté durable et efficace, adaptée à leurs besoins locaux.

Les entreprises jouent un rôle central dans la lutte contre les déchets sauvages de par la contribution financière importante qu’elles apportent, soit un apport annuel de 17 millions d’euros. L’engagement des entreprises s’est en outre vérifié sur le terrain lors des Retail Clean-Up Days, dans le cadre desquels plus de 1000 magasins et grandes surfaces ont organisé des opérations de nettoyage de leurs abords.

Enfin, les citoyens ont également leur rôle à jouer dans ce contexte. Leur engagement a été mis notamment en lumière lors du Grand Nettoyage de Printemps en Wallonie qui a mobilisé pas moins de 40 000 personnes.

De manière générale, l’objectif recherché dans toutes les initiatives qui sont entreprises est d’aboutir à un changement de comportement durable. Fost Plus se réjouit à cet égard que tous les acteurs concernés marchent dans la même direction.

Le tri, toujours et partout

Le tri hors domicile reste l’un des chevaux de bataille de Fost Plus. 

L’instauration en Wallonie du tri obligatoire en entreprise, comme c’était déjà le cas en Flandre et à Bruxelles, a eu des effets bénéfiques sur les quantités collectées, qui sont passées de 4.801 tonnes en 2015 à 5.465 tonnes en 2016. Il importe de préciser que ces chiffres ne reflètent pas la totalité des PMC triés en entreprise. En effet, une grande partie des déchets collectés auprès d’entreprises plus petites sont comptabilisés en tant que collecte domestique, sans que Fost Plus ne dispose de chiffres séparés. La quantité de tonnages est donc en réalité beaucoup plus élevée.

Parallèlement au tri en entreprise, Fost Plus concentre ses efforts principalement sur le tourisme et les loisirs. Des contacts réguliers ont lieu depuis plusieurs années avec des parcs de vacances, des centres sportifs communaux et d’autre domaines récréatifs afin de les inciter à mettre en place des dispositifs de tri convaincants, dans l’intérêt de tous. En 2016, sept communes côtières ont notamment bénéficié d’une collaboration fructueuse. L’objectif de Fost Plus est de couvrir toute la côte et à terme... tout le pays. 

A propos de Fost Plus

L’asbl Fost Plus prend en charge la promotion, la coordination et le financement des collectes sélectives, du tri et du recyclage des déchets d’emballages ménagers en Belgique. Grâce à une collecte efficace du verre, du papier-carton et du PMC, nous recyclons annuellement environ 680.000 tonnes d’emballages, soit 87,4% des emballages ménagers mis sur le marché par nos membres.

La gestion des emballages a ainsi résolument évolué vers une gestion durable des matériaux. Nous travaillons pour cela en étroite collaboration avec toutes les parties concernées : les communes, les intercommunales, les entreprises de collectes, les centres de tri, les recycleurs et les citoyens. Nos activités sont financées par les entreprises qui mettent des emballages sur le marché belge. www.fostplus.be